Rechercher
  • Chloé Chambellan

Les trois moyens de la Sophrologie

Dernière mise à jour : 4 janv.


Les trois moyens qu’utilise la sophrologie sont : la respiration contrôlée, la détente musculaire et la suggestion mentale.


La respiration contrôlée


La respiration a un rôle essentiel dans toute vie. C'est la première énergie vitale.

En apportant au corps l'oxygène et en se débarrassant des déchets comme le dioxygène elle permet ce qu'on appelle l'homéostasie, c'est à dire le maintien de notre équilibre dynamique de fonctionnement. Ce maintien optimal est ce qui nous permet d'être en bonne santé.

La respiration a donc un rôle majeur dans notre santé. Il y a donc des enjeux intéressants à apprendre à bien respirer.

En sophrologie, on (ré)apprend à respirer avec la respiration abdominale. Celle-ci permet une amplitude respiratoire qui mobilise 70% de la capacité pulmonaire contre 30% pour la respiration thoracique qui est devenue de part notre mode de vie la respiration que l'on utilise.

La sophrologie aide à se réapproprier une bonne respiration, une respiration bénéfique. En augmentant notre amplitude respiratoire, on augmente à la fois l'apport d'oxygène dans notre corps et l'élimination du gaz carbonique.


La respiration contrôlée est donc une respiration consciente et volontaire qui a pour but une meilleure oxygénation des tissus de notre corps, qui favorise une meilleur concentration, et une meilleure gestion des émotions.


La détente musculaire


Ce moyen est inspiré de La relaxation progressive de Jacobson qui soutient que le relâchement musculaire induit une détente et un relâchement mental.

En effet étant donné que le tonus musculaire est sous le contrôle du cerveau, il existe une "interdépendance entre le degré de tension musculaire et le degré de tension psychologique".

On utilise ce moyen en entraînant des contractions et des relâchements volontaires des muscles du corps. Ainsi, "activer volontairement le relâchement musculaire permet de générer également un relâchement mental".


La suggestion mentale


Celle ci s'inspire de L'hypnose et de L'autosuggestion positive de la Méthode Coué.

Grâce à l'imagerie cérébrale, des chercheurs ont pu confirmer que selon l'intensité de la visualisation "les mêmes parties du cerveau sont activées quand une personne imagine quelque chose ou quand elle la vit". Une visualisation peut donc "déclencher des effets physiologiques identiques à ceux générés par la réalité".


C'est le but recherché lors des suggestions mentales en sophrologie. A travers la visualisation d'images, de souvenirs ou de situations futures positifs on crée, recrée ou remémore des ressentis positifs.



A travers la sophrologie, ces trois moyens vont permettre un relâchement musculaire et mental propice à l’écoute des sensations corporelles et à l’émergence des capacités et des ressources.


Sources :

Manuel de sophrologie, Fondements, concepts et pratique du métier. Catherine Aliotta

Formation "Sophrologie et Techniques Respiratoires , EPSSIC

EPSSIC.COM | formation-respiration - EPSSIC.COM

La méthode Coué, article sur le site psychologies.com

Méthode Coué : la force de la pensée positive | Psychologies.com



15 vues0 commentaire